Mahmoud, 43 ans, n'a aucun diplôme. A Damas il était électricien. Au Caire il a réussi à travailler quelques mois puis on lui a fait comprendre qu'il n'y avait plus rien pour les Syriens. Il souffre de surdité partielle mais il reste confiant pour l'aveni
info
×
Officiellement, Jumilhac compte 1 200 habitants mais le village éparpille ses lieux-dits sur 66 kilomètres carrés. Le bourg en lui-même tient sur un carré. Tous les commerces sont dans un rayon de cent mètres : l’unique restaurant, le boucher, la boulange
info
×
Bilal, 43 ans, était dentiste à Damas. Il a d’abord vécu dans un gîte de vacances, payé trois semaines par son frère. Puis il devait louer une maison près du château, mais le propriétaire a changé d’avis. « Il disait que le chauffage au fioul, c’était trè
info
×
Officiellement, Jumilhac compte 1 200 habitants mais le village éparpille ses lieux-dits sur 66 kilomètres carrés. Le bourg en lui-même tient sur un carré. Tous les commerces sont dans un rayon de cent mètres : l’unique restaurant, le boucher, la boulange
info
×
La pétanque et le football sont les deux voies qui facilitent l’intégration dans le petit monde de Jumilhac. Le sport a cet avantage qu’il n’exige aucune langue pour se comprendre.  Le capitaine de l’US Jumilhac dit que Nadim est très à l’aise. Il fait la
info
×
Les Al-Farra ont mauvaise réputation. Ils sont les étrangers qu’on craint au village. À part Marie, leur voisine malade, personne n’ose sonner à leur porte.  C’est elle qui les emmène en courses depuis que la voiture est morte. Elle donne aussi un coup de
info
×
Nizar est le traducteur qui a suivi les familles. Il est syrien lui aussi. Deux fois par semaine, il donne des cours d’arabe à Périgueux, dans une sorte de grotte creusée à même la pierre. Nizar est un homme meurtri, ça se voit tout de suite.« On est d’ac
info
×
Nadim habite le dernier chalet, celui qui donne sur la forêt. Quand le président du club de foot, Jean-Marc Buisson, a demandé aux Syriens s’il y avait un footballeur parmi eux, il s’est avancé : « Moi, je jouais à Alep. » Un mois plus tard, il intégrait
info
×
La pétanque et le football sont les deux voies qui facilitent l’intégration dans le petit monde de Jumilhac. Le sport a cet avantage qu’il n’exige aucune langue pour se comprendre.  Le capitaine de l’US Jumilhac dit que Nadim est très à l’aise. Il fait la
info
×
La pétanque et le football sont les deux voies qui facilitent l’intégration dans le petit monde de Jumilhac. Le sport a cet avantage qu’il n’exige aucune langue pour se comprendre.  Le capitaine de l’US Jumilhac dit que Nadim est très à l’aise. Il fait la
info
×
Using Format